Déboulonner un mythe : le froid ou le chaud pour traiter une blessure?

Par Vanessa Racine, coordonnatrice aux médias sociaux
 
Au fil de la vie, les chocs, les bleus, les éraflures et les chutes font souvent partie de l'expérience humaine. Qu'il s'agisse de chutes inattendues, de blessures sportives ou d'une maladresse occasionnelle, certaines mésaventures peuvent entraîner des blessures plus graves aux os, aux muscles et aux articulations.
 
Premier conseil primordial

Gardez une trousse de secours à portée de la main à la maison ou dans la voiture. Rangez-la dans un endroit sec et remplacez le contenu utilisé ou périmé régulièrement. Voici ce qu’une trousse de secours doit contenir. Si vous n'êtes pas chez vous et que votre propre trousse de premiers secours n'est pas à proximité, cherchez-en une sur le lieu où vous vous trouvez.
 
Les premiers signes et symptômes à observer sont les suivants :
  • Douleur, déformation, enflure ou ecchymoses;
  • Usage limité de la partie du corps blessée ou incapacité de l’utiliser;
  • Os fracturé ou fragment d’os qui sort de la peau.
  • Sensation ou son d’os qui grincent
  • Crampes musculaires possibles
  • Craquement ou bruit sec au moment de la blessure
Quand consulter?
 Deux mains qui tiennent une glace sur un genou
Comme les blessures aux os, aux muscles et aux articulations peuvent être très mineures ou potentiellement mortelles, vous devez déterminer s’il est nécessaire d’appeler le 911.
 
Il peut parfois être difficile de déterminer s’il est nécessaire d’appeler les secours. Afin de prendre cette décision, faites preuve de jugement en vous basant sur la situation. Suivez votre instinct. Si vous croyez qu’il y a une urgence, c’est probablement le cas, et vous devriez appeler les secours ou le 911 pour obtenir de l’aide professionnelle sans plus tarder.
 
De plus, si la blessure semble grave (par exemple s’il y a une douleur intense, une déformation, une enflure importante), si elle se situe au niveau de la tête ou de la colonne vertébrale ou si la personne est très souffrante, une visite à l’urgence s’impose.

Traitez la blessure en appliquant la méthode RIGE :
  • REPOS : Demandez à la personne de cesser toute activité et de se reposer.
  • IMMOBILISATION : Immobilisez la partie du corps blessée dans la position dans laquelle vous l’avez trouvée en créant une attelle ou veillez à ce que la personne demeure immobile.
  • GLACE: Refroidissez la zone de la blessure pendant 20 minutes toutes les heures pour réduire l’enflure et la douleur. La région doit être refroidie pendant 20 minutes toutes les heures, pour une période maximale de 48 heures. Si vous utilisez de la glace, placez un tissu mince ou une compresse entre la glace et la peau nue de la personne pour éviter de geler la peau.
  • ÉLÉVATION : Élevez la région blessée au-dessus du niveau du cœur si cela est possible.
  • Déboulonner un mythe
Mythe : Il faut appliquer de la chaleur sur une fracture ou une blessure aux muscles et aux articulations pour accélérer la guérison.
 
Vous voulez soulager votre mini, mais vous vous demandez si vous devez appliquer du froid ou du chaud? Vous n’êtes pas seul(e), et c’est une question qui persiste!
 
Bien qu’on utilise couramment la chaleur pour soulager la douleur associée aux troubles chroniques osseux, musculaires et articulaires comme l’arthrite, il ne s’agit pas nécessairement du meilleur traitement pour une blessure. En effet, l’application de la chaleur provoque la dilatation (grossissement) des vaisseaux sanguins de la région en question, ce qui apporte plus de sang dans la région et accroît l’inflammation.
 
En revanche, le froid entraîne la constriction — un resserrement — des vaisseaux sanguins, ce qui réduit le débit sanguin vers la région touchée et aide à réduire l’enflure. Par ailleurs, l’application du froid ralentit les impulsions nerveuses et contribue à diminuer la douleur.
 
Les premières 24 à 48 heures : froid

Lorsqu’une blessure survient, on observe presque immédiatement une enflure qui persiste environ 48 heures. L’application de froid aussitôt que possible empêchera l’enflure de progresser et réduira la douleur.
 
Refroidissez la zone de la blessure pendant 20 minutes toutes les heures pendant une période maximale de 48 heures pour réduire l’enflure et la douleur, si cela n’occasionne pas d’inconfort pour la personne blessée.
 
La glace ordinaire, bien qu’il existe d’autres options, convient très bien pour effectuer ce travail. Si vous utilisez de la glace, placez un tissu mince ou une compresse entre la glace et la peau nue de la personne pour éviter de geler la peau. Ne frottez pas la glace ou la compresse froide sur la région atteinte.
 
Après les 48 premières heures : chaud (optionnel)

Habituellement, l’enflure se stabilise deux jours après la blessure. Le corps s’affaire alors à réparer les tissus endommagés et à diminuer l’enflure. À partir de ce moment, ou plus tard si l’inflammation persiste, l’application de chaleur peut se faire, car elle active la circulation, facilite le processus de guérison et soulage la douleur.
 
Suivez un cours de secourisme afin d’acquérir les connaissances et la confiance nécessaire pour prodiguer les premiers soins en cas de blessures. Gardez à portée de la main des conseils qui ont le pouvoir de sauver des vies en téléchargeant l'application gratuite et interactive de la Croix-Rouge sur votre appareil mobile.
 

Articles connexes
comments powered by Disqus