Aller au contenu
 

Premiers soins pour les enfants : C’est le retour des bibittes !

bee-160732_640.pngQue vous habitiez en campagne, dans le bois, en banlieue ou même en ville, vous avez certainement déjà commencé la chasse aux maringouins. Pire encore, dans plusieurs régions, c’est le début de la saison des mouches noires : si petites et pourtant si voraces. 
 
Pour les enfants et les adultes qui ont de graves allergies, les insectes sont encore plus redoutables. Sans les soins médicaux appropriés, une piqûre de guêpe ou d’abeille peut tuer. C’est pourquoi nous profitons de l’arrivée du beau temps pour vous rappeler quelques notions de prévention et les gestes à poser en cas de réactions allergiques.
 
Attention !
La plupart des piqûres d’insectes sont inoffensives. Cependant, si un enfant ou un adulte montre des signes de difficultés respiratoires, appelez à l’aide. Demandez à quelqu’un d’appeler les SMU/9-1-1 et de rapporter un DEA. Si vous êtes seul, vous devez appeler vous-même.
 
Prévention 
  • Lorsque vous êtes dans une zone boisée ou herbeuse, les enfants doivent porter une chemise à manches longues et un pantalon.
  • Dans les zones infectées de tiques, utilisez une bande élastique ou du ruban adhésif pour fermer l’endroit où se rejoignent les pantalons et les chaussettes des enfants.
  • Évitez le parfum ou toute autre lotion odorante.
  • N’appliquez pas d’insectifuge autour des lèvres, des yeux ou sur des blessures ou sur une peau irritée. Pour les enfants, n’utilisez pas d’insectifuge contentant du diéthyltoluamide (DEET) en concentration supérieure à 25 %.
  • Inspectez attentivement les enfants lorsqu’ils reviennent de l’extérieur pour vous assurer qu’ils ne rapportent pas d’insectes ou de tiques. 

Soins à donner
Vérifier :
Assurez-vous que les lieux ne présentent aucun danger.
S’il est sécuritaire de le faire, vérifiez l’état de l’enfant (les points ABC).
 
Appeler :
Appelez les SMU/9-1-1 et procurez-vous un DEA si l’enfant présente le moindre signe de réaction allergique grave.
 
Secourir :
1- Assurez-vous que les points ABC (voies respiratoires, respiration et circulation) de l’enfant sont présents.
2- Retirer le dard en le grattant. En pinçant le dard, vous risquez d’injecter plus de poison, alors n’utilisez pas de pincettes.
3- Effectuez un examen secondaire et traitez toute blessure ne mettant pas la vie en danger.

  •  Laver la région atteinte à l’eau et au savon
  • Appliquez une compresse froide sur la région atteinte pour réduire l’enflure, mais placez un tissu mince entre la compresse et la peau pour éviter que celle-ci ne gèle.
  • Appliquez pendant 20 minutes, toutes les heures.

4- Observer l’enfant pour détecter les signes d’une réaction allergique. 

Prenez note que les informations données dans ce billet sont à titre indicatif seulement et ne remplacent pas une formation en secourisme. Pour toute information concernant les services et programmes offerts par la Croix-Rouge, ou pour connaître les partenaires de formation dispensant les cours dans votre région, n'hésitez pas à communiquer avec le service à la clientèle au numéro sans frais 1 877 356-3226 ou à visiter notre site Internet
 
(Image :  OpenClips via Pixabay)

comments powered by Disqus