Aller au contenu
 

Le Japon, trois ans après la catastrophe

Il y a maintenant trois ans qu'un tremblement de terre d’une magnitude 9,0, suivi d’un tsunami dévastateur, a frappé le Japon. Aujourd’hui encore, la Croix-Rouge continue d'aider les survivants à retrouver une vie normale.

Depuis le début de la catastrophe, la Croix-Rouge du Japon a fourni une assistance d'urgence et mis en place des programmes de rétablissement à plus long terme avec le soutien d’autres sociétés nationales, dont la Croix-Rouge canadienne.

Voici quelques images des efforts de la Croix-Rouge du Japon pour soutenir les sinistrés au cours des dernières années :


Japon 3 ans
Selon le gouvernement, le tsunami a laissé environ 10,8 millions de tonnes de débris et 16,6 millions de tonnes de déchets industriels.
Japon 3 ans
À ce jour, 8,9 millions de tonnes (82 %) de débris et 15,1 millions de tonnes (91 %)de déchets industriels ont été nettoyés et déplacés dans des lieux d’élimination.
Japon 3 ans
Plus de 5 788 enfants de zones sinistrées ont participé à des camps d’été sur l'île septentrionale d'Hokkaido en août 2012 et 2013. Ils y ont appris des notions de premiers secours et se sont amusés à diverses activités de plein air.
Japon 3 ans
Au grand plaisir de 86 764 enfants âgés de moins de 5 ans, une aire de jeux intérieure temporaire (Smile Park) a été mise en place à Fukushima au cours des deux dernières années.
Japon 3 ans
Sachiko Takizawa, 76 ans, vit seule dans une maison préfabriquée avec son chat « Happy » comme unique compagnon. Elle est reconnaissante envers les bénévoles de la Croix-Rouge du Japon qui organisent des activités sociales pour la communauté.
Japon 3 ans
Selon le gouvernement, 102 650 personnes évacuées habitent encore dans des maisons préfabriquées aujourd'hui. Des bénévoles visitent la communauté toutes les deux semaines et organisent des activités psychosociales.
Japon 3 ans
Chigusa Okada et sa famille prennent le train de Sanriku pour la première fois depuis la réouverture d’un tronçon de 26 kilomètres grâce à une collaboration entre le gouvernement koweïtien et la Croix-Rouge japonaise.

Crédit photos : Croix-Rouge du Japon

Veuve depuis sept ans, Satsuko Takezawa vivait seule près de la côte de Fukushima lorsque la catastrophe a détruit sa maison. Elle vient tout juste de déménager dans un des logements permanents mis en place par la Croix-Rouge. Dans cette vidéo, elle nous raconte son histoire (en anglais).



Pour en savoir plus sur les initiatives de la Croix-Rouge au Japon, consultez notre rapport aux donateurs.

comments powered by Disqus