Aller au contenu
 

ÉduRespect décolle

Les initiatives en prévention de la violence qui ont fait leurs preuves au Canada depuis près de 30 ans sous la bannière ÉduRespect atterrissent enfin dans nos écoles québécoises, au plus grand plaisir de Nicolas Nadeau, Nicolas Nadeaucoordonnateur chargé du déploiement de l’initiative dans la province.

« C’est motivant de voir le programme prendre de l’ampleur petit à petit », affirme-t’il.« ÉduRespect n’est pas encore très bien connu dans la province, mais tous ceux qui ont la chance d’y participer y voient tout de suite la valeur. »

Prévention de l’intimidation 

Le premier volet déployé dans la province vise la prévention de l’intimidation en milieu scolaire, sujet qui n’a pas fini de faire couler l’encre. « Nous travaillons avec des groupes de 10-15 jeunes du secondaire pendant deux jours, explique Nicolas. Notre objectif est d’informer et d’outiller les participants afin que ces derniers puissent devenir des agents multiplicateurs, et porter le message dans leur école en montant des ateliers pour leurs pairs. » Depuis le début de l’année, six écoles montréalaises ont adhéré au programme, ainsi que la communauté Cri de Mistissini.

À l’horizon, une autre ressource s’ajoutera à l’offre au Québec, celle-ci pour les jeunes de 5–9 ans. La trousse Prudence!, visant la prévention de l’abus sexuel chez les jeunes, sera lancée sous peu. « Ayant fait mon primaire dans les années 80, la chanson Mon corps c’est mon corps ce n’est pas le tien ne me laisse pas indifférent, mais le temps passe et les ressources doivent se moderniser, précise Nicolas. La demande est très présente au Québec pour ce genre de ressource et il me fait grand plaisir de la voir arriver chez nous ».

Pour plus d’information, contacter nicolas.nadeau@croixrouge.ca

comments powered by Disqus