Nous avons croisé Vincent Ostiguy, conseiller au service de l’intervention, au bureau aujourd’hui. Ses souliers ont attiré notre attention, car aujourd’hui il portait ses chaussures de course minimalistes… une sorte de gant pour les pieds. Depuis un peu plus de trois ans, Vincent court activement. Il y a environ 9 mois, sa technique de course s’est améliorée, et ce, uniquement grâce à sa paire de souliers.

Les souliers de Vincent

Ce genre de souliers, maintenant très prisés dans le milieu de la course à pied, sont idéaux pour cette activité sportive, car cela lui permet d’avoir tous les bienfaits de la marche à pieds nus, une meilleure stabilisation du corps et une utilisation complète des muscles dans l des pieds et des jambes. Il est à noter que les pieds sont totalement protégés du sol.

Toujours selon Vincent, ce genre de souliers améliore aussi la performance et préviendrait certains problèmes liés à la posture. Bien sûr, la transition complète entre ses anciens souliers de course (avec semelle à air ou à gel) et ses chaussures de type Fivefingers ne s’est pas faite du jour au lendemain. Il a fallu y aller en douceur et donner au corps le temps d’assimiler la nouvelle technique de course, car dans une chaussure typique de course à pied, le talon est élevé par rapport à l’avant du pied. Avec des Fivefingers, le pied est à plat sur le sol puisqu’il n’y a pas de semelle.

À entendre Vincent parler de ses courses et de son entrainement, nous comprenons facilement  aisément qu’il est un maniaque de course. En plus de se dévouer pour la Croix-Rouge, il est aussi bénévole à la Maison de la course de St-Hilaire où il est leader d’un groupe de coureur.

Si vous voulez voir Vincent en action, venez le saluer dimanche le 23 septembre, il sera du défi Bouge pour la Croix-Rouge.