Bella Moses Petawabano

Bella Moses Petawabano headshotForte de 35 ans d’expérience dans le domaine de la santé et des services sociaux, Bella Moses Petawabano est aujourd’hui présidente du Conseil d’administration du Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie James (CCSSSBJ).

Madame Petawabano a commencé sa carrière en tant que travailleuse sociale dans la communauté de Mistissini. Gestionnaire principale du CCSSSBJ pendant 15 ans, elle a été élue présidente en 2012. Leader incontestée, elle a également agi comme conseillère municipale à Mistissini pendant de nombreuses années. Dans son rôle de présidente du CCSSSBJ, elle a notamment réformé le modèle de gouvernance, qui fait désormais office de pratique exemplaire pour les Premières Nations partout au pays. Bella Moses Petawabano a également convoqué deux Assemblées de la Santé régionales dans le cadre desquelles les représentants de la communauté, y compris les jeunes, ont établi les priorités en matière de santé et de services sociaux. Celles-ci sont devenues la pierre angulaire du plan stratégique régional du CCSSSBJ, dont la mise en œuvre servirait à réaliser le rêve de toujours de madame Petawabano : offrir de nouveau des services d’accouchement dans la communauté d’Eeyou Istchee.

De 1965 à 1966, madame Petawabano a reçu de la formation sur le travail des filles sur les terres familiales et ses apprentissages lui ont servi tout au long de sa vie. Puis, c’est lors d’un séjour d’immersion française dans une famille de Rouyn-Noranda qu’elle a reçu son diplôme d’études secondaires. Son parcours scolaire l’a ensuite menée au collège Algonquin, où elle a suivi une formation en secrétariat médical. Après son mariage avec Buckley Petawabano et la venue de leurs enfants, madame Petawabano a reçu un certificat en travail social de l’Université du Québec à Chicoutimi avant de poursuivre au baccalauréat dans cette même discipline à l’Université McGill.

Bella Moses Petawabano est née sur les territoires de piégeage de sa famille situés le long de la rivière Eastmain, où elle a passé les dix premières années de sa vie. Elle a ensuite fréquenté un pensionnat à Fort George de 1961 à 1967.