Renseignements sur les ateliers de préparation aux catastrophes

Les sinistres peuvent survenir à des degrés de magnitude variés et sous toutes sortes de formes : des incendies, des inondations, des pannes de courant et des séismes. Au printemps 2007, nous avons lancé le programme SmartStart: Personal Disaster Preparedness. En 2009, des bénévoles ont donné plus de 50 ateliers SmartStart sur la préparation individuelle aux catastrophes dans l’une des 18 langues offertes, et ce, auprès de 1 800 participants.

Dans le cadre de cet atelier, les nouveaux venus au Canada et autres personnes ne maîtrisant pas l’anglais peuvent apprendre à :

Tout en tenant compte des réalités culturelles, l’atelier de deux heures et demie enseigne aux participants des compétences pratiques, dans leur propre langue ou en anglais langue seconde, qui leur permettront d’aider leur famille. Il est particulièrement profitable aux parents et aux personnes qui s’occupent d’enfants ou de personnes âgées.

Cet atelier sur la préparation individuelle aux catastrophes est offert aux groupes communautaires, aux classes d’anglais langue seconde, aux parents et parents-substituts ou tout simplement à un groupe d’amis partageant le désir d’apprendre. Munis de matériel fourni en partenariat avec les services d’urgence municipaux, des moniteurs de la Croix-Rouge dûment formés en secourisme offrent le cours dans les langues suivantes : afrikaans, allemand, amharique, anglais langue seconde, arabe, cantonais, coréen, espagnol, farsi, français, hindi, mandarin, néerlandais, panjabi, swahili, tagal, taïwanais, tamoul et vietnamien.  

Voici un aperçu des personnes qui ont bénéficié de cette formation :

  • des personnes aînées vivant seules;
  • des femmes et des mères monoparentales qui ne parlent pas anglais;
  • des nouveaux immigrants et réfugiés en difficulté financière;
  • des personnes s’occupant d’enfants;
  • des personnes confrontées à d’autres problèmes au sein de la collectivité allophone, tels que l’isolement, une infirmité, la toxicomanie ou l’alcoolisme.

Planifier un atelier sur la préparation individuelle aux catastrophes

Les ateliers sont financés par des dons et s’offrent aux groupes qui maîtrisent une des langues indiquées ci-dessus ou qui suivent actuellement un cours d’anglais langue seconde. L’atelier se donne à votre lieu de rencontre. Les moniteurs s’efforcent, dans la mesure du possible, de s’adapter à votre horaire.