Renforcement des capacités en Haïti : une société et une Croix-Rouge toujours plus fortes


« On était coupés de tout, c’était impossible d’avoir de l’eau et tout le monde était à la belle étoile. Le séisme de 2010 fut une révélation de la fragilité et de la vulnérabilité de ma communauté. J’ai eu envie d’aider mes proches et j’ai naturellement songé à la Croix-Rouge. »
Kesnel Tondreau, formé par la Croix-Rouge, facilitateur communautaire dans la région isolée de La Vallée

Chaque année, Haïti est confronté aux risques liés aux catastrophes, dont les plus répandues sont les ouragans. Le tremblement de terre et l’épidémie de choléra de 2010, les ouragans Sandy (2013), Matthew (2016) et Irma (2017) témoignent de l’importance d’une société nationale forte pouvant compter sur des bénévoles dûment formés.

Afin de favoriser le rétablissement des communautés, il importe de les former et de les outiller, ce dans quoi la Croix-Rouge s’est aussi investie. Depuis plus d’une décennie, la Croix-Rouge canadienne accompagne la Croix-Rouge haïtienne dans le développement de programmes pour mieux gérer les réponses aux catastrophes et réduire les risques qui y sont liés. Ces programmes ont mené à :
  • la formation d'équipes en intervention d'urgence
  • l'entreposage d'articles de secours en prévision d'une distribution rapide
  • l'aide apportée aux familles afin qu'elles réduisent les risques au sein de leur collectivité
  • le renforcement des bureaux régionaux de la Croix-Rouge haïtienne en formant des centaines de bénévoles et employés à la gestion des sinistres et à la réduction des risques de catastrophe
Après l’ouragan Matthew, le renforcement des capacités était au coeur des priorités de la Croix-Rouge canadienne. Elle s’emploie notamment à remettre en état des cliniques de santé locales endommagées par l’ouragan et à former des bénévoles issus des communautés touchées afin de renforcer l’offre et la qualité des soins médicaux dispensés par ces cliniques de village.

Faits saillants 
  • Des évaluations ont démontré que le niveau de préparation et les capacités en termes de réponse aux catastrophes de la Croix-Rouge haïtienne s’étaient grandement améliorés depuis le tremblement de terre de 2010, comme l’ont démontré ses interventions après l’ouragan Matthew en octobre 2016 et l’ouragan Irma en 2017.
Minimiser les risques liés aux éventuelles catastrophes :
  • 276 membres de 9 collectivités vulnérables ont reçu de la formation et des outils adaptés
  • Plus de 12 000 écoliers ont été sensibilisés à la préparation aux catastrophes et à la gestion des risques
  • 163 bénévoles formés ont initié la population aux diverses mesures de prévention du choléra
  • Après l’ouragan Matthew, les bénévoles issus des communautés touchées afin de renforcer l’offre et la qualité des soins médicaux dispensés par les cliniques de village endommagées par la tempête. 
Répondre rapidement lors de situations d’urgence :
  • Construction de deux entrepôts et outillage de trois centres régionaux d’opération d’urgence
  • Formation de 230 employés et bénévoles de la Croix-Rouge haïtienne en gestion des catastrophes et de 60 bénévoles en techniques de recherche et sauvetage
Renforcer les capacités de la Croix-Rouge haïtienne :
  • Construction d’un bureau dans le Sud-Est à Jacmel, et réhabilitation de celui des Nippes
  • Formation en gestion financière, en ressources humaines, en logistique et en santé communautaire
Pour en savoir plus sur notre action en Haiti.