Récits de donateurs

Bernard Malcolm Patterson

Bernard Malcolm Patterson se voyait probablement comme un homme ordinaire. Toutefois, ceux qui l’ont connu affirment que cet homme était un « pilier de la société » qui a soutenu sa collectivité de son vivant et a pris une simple mesure pour faire en sorte que sa gentillesse se perpétue longtemps après sa mort.

George Ferdinands

George Ferdinands garde de tendres souvenirs de son enfance passée sur l’île de Ceylan, avant que le pays ne prenne le nom de Sri Lanka. Il se souvient d’avoir couru pieds nus le long des magnifiques plages et d’avoir joué au soccer en caleçon sous les pluies torrentielles de la mousson. De descendance néerlandaise et anglaise, M. Ferdinands s’enchantait de la diversité au sein de la population sri lankaise. Pendant ses jeunes années de service dans la marine marchande anglaise ...

Don Elliot

Vous pourriez être surpris de constater à quel point l’espoir peut prendre des formes variées. Pour Donald Allan Elliott, en 1941, l’espoir lui est venu sous forme de lait en poudre, de beurre, de fromage, de boeuf salé, de sardines, de pommes séchées, de pruneaux, de sucre, de confiture, de biscuits, de chocolat, de sel et poivre, de thé et de savon – soit autant de produits qui composaient les colis que la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ...

F. Millar Ewing

Millar Ewing a mené une vie intéressante. Alors qu’il était encore à l’école secondaire, il travaillait à temps partiel les soirs de semaine et le samedi. Son emploi consistait à traiter des demandes de dédouanement pour le compte d’une entreprise locale, avant même que Terre-Neuve ne se soit jointe à la Confédération. Une fois son diplôme en main, il a continué à travailler dans cette même entreprise, cette fois-ci dans la division des pièces détachées, de 1946 à 1950.

Marguerite Dorval

Il existe des milliers de témoignages semblables au nôtre, témoignages de personnes qui doivent leur vie et leur avenir à un organisme hors pair. Je suis convaincue que mon père n’aurait pas survécu à la Seconde Guerre mondiale sans l’aide de la Croix-Rouge. Henri Dorval comptait parmi les 72 soldats disparus au combat lors du débarquement de Dieppe, en France, qui a eu lieu en septembre 1942.

Ray Hopkins

Je discutais avec Ray (que je connais depuis des années), confortablement assis dans son salon où il me racontait les origines de sa relation avec la Croix-Rouge. Il m’a expliqué que cette relation s’était forgée en trois temps. À l’école secondaire, il était membre du club jeunesse de la Croix-Rouge et adorait participer aux diverses activités. Ensuite, à l’âge de 18 ans, il travaillait à la Banque de Montréal à Grand-Sault. La Croix-Rouge sollicitait alors des dons de sang et Ray a répondu ...

Ruth Hamilton

Deuxième enfant issu de l’union entre William Larmour et Nellie Slack, Ruth Isabelle Larmour a vu le jour à Ottawa le 12 août 1915. Dès la tendre enfance, sa vie a été marquée par la tragédie. En 1918, alors que la petite Ruth n’avait que 3 ans, sa mère a succombé à la grippe espagnole. À cette époque, on avait coutume d’envoyer les enfants sans mère vivre chez des proches, ce qui impliquait parfois toute une série de déménagements.