Recherche sur les noyades

Les Canadiens profitent d’une foule d’activités aquatiques offertes à des milliers de plans d’eau (océans, lacs, rivières, piscines privées) et d’installations récréatives. Malheureusement, il est tragique de constater que des centaines de Canadiens décèdent chaque année en raison d’incidents liés à l’eau.

La Croix-Rouge canadienne s’engage à prévenir les traumatismes et les décès liés à l’eau. Son engagement consiste, en partie, à fournir aux organismes et aux intervenants qui œuvrent dans le domaine de la promotion de la santé et de la prévention des traumatismes les résultats de ses recherches sur les noyades.
En collaboration avec les bureaux provinciaux des coroners en chef, la Croix-Rouge évalue les victimes et les circonstances des noyades. Cette recherche influence la manière dont la Croix-Rouge détermine les stratégies d'éducation publique et les initiatives communautaires, aussi bien que l'identification des principaux messages et des compétences nécessaires à la sécurité de tous les Canadiens dans l'eau, sur l'eau et près de l'eau.

Recherches classées par année :

2016

Le Rapport sur la flottaison est le fruit de 20 ans de recherche sur la fréquence et les causes des décès liés à l’eau ainsi que sur le port des gilets de sauvetage et des VFI au Canada. Fondée sur des données recueillies entre 1991 et 2010, l’analyse s’intéresse principalement aux types d’activité et à leurs buts; aux facteurs de risque personnels, matériels et environnementaux; ainsi qu’aux tendances. Le rapport indique que la navigation de plaisance est à l’origine de plus du tiers des décès par immersion ou noyade au Canada. En effet, il s’agit de l’activité la plus souvent en cause lorsque l’on observe les 10 000 cas de décès par noyade ou immersion qui se sont produits au cours des deux dernières décennies. La plupart des décès liés à la navigation de plaisance sont survenus dans le cadre d’activités de loisirs, et la grande majorité des victimes étaient des hommes de 15 à 74 ans. Le facteur de risque le plus fréquemment associé aux décès liés à la navigation de plaisance est l’absence de dispositifs de flottaison comme un vêtement de flottaison individuel (VFI).

La Croix-Rouge canadienne a élaboré et publié ce rapport en collaboration avec le Fonds commémoratif Cook-Rees.
 

2014

2013

2012

2011

Rapports sur les tendances en matière de navigation de plaisance au Canada 1991-2008

Les décès par immersion et par traumatisme liés à la NAVIGATION : 18 ans de  recherche et Les décès par immersion et par traumatisme liés à la NAVIGATION : 16 ans de  recherche sont un aperçu des 18 années de données sur tous les décès liés navigation de plaisance au Canada en mettant l'accent sur les incidents impliquant la plaisance. Les grandes orientations du rapport sont les facteurs de risque personnels, environnementaux et d’équipements personnels, équipements et facteurs de risque environnementaux. Le rapport révèle que, entre 1991-2008, la navigation représentait un total estimé de plus de 3000 décès au Canada, dont 86% s'est produite tout en participant à une certaine forme d'activité de navigation de plaisance.
 
La recherche a été menée par la Croix-Rouge canadienne (CRC), avec le soutien du Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada, pour fournir un profil pour la prévention, ainsi qu'un guide de survie pour actuels et futurs amateurs de navigation de plaisance, incluant y compris les propriétaires et les passagers d'un variété d'embarcations motorisées et à propulsion humaine. Après tout, la sécurité nautique est une responsabilité partagée.

2010

Étude décennale sur les noyades au Canada

Cette étude complète sans précédent examine les circonstances liées aux décès par noyade au Canada entre 1991 et 2000. Ce qui différencie cette étude des autres rapports annuels présentant des statistiques sur les noyades est son analyse détaillée des tendances à long terme. Cette nouvelle étude offre un regard critique sur les causes des noyades et fait des recommandations détaillées afin de prévenir d’autres décès.

Module 1 - Aperçu

Le module 1: Aperçu examine la méthodologie, en plus de déterminer les groupes les plus à risque, les activités et les autres facteurs de risque, comme l’équipement, examine les tendances et fait des recommandations afin de réduire les risque de noyade, dont l’éducation, la législation et l’application des règles. Les cinq autres modules font un examen détaillé de sous-catégories de décès liés à l’eau.

Module 2 – La glace et l’eau froide

Le module Glace et eau froide est axé sur les causes des noyades associées à la glace et aux immersions en eau froide.

En moyenne, 200 personnes meurent chaque année à la suite d’une immersion en eau froide. Plus de la moitié des décès par immersion en eau froide surviennent lors d’activités récréatives. La pêche récréative, commerciale et de subsistance, était l’activité la plus fréquemment pratiquée lors d’événements d’immersion en eau froide lors de la navigation. On a signalé que seule une personne sur cinq décédées par immersion lors de la navigation portait correctement un dispositif de flottaison.

Module 3 - La navigation et les embarcations motorisées

Module 4 - La navigation non motorisée

Dix années de recherche à l’échelle du Canada démontent que, dans la grande majorité des décès liés à la navigation — que ce soit en embarcation motorisée ou non motorisée — les victimes ont négligé les principes de base de la sécurité nautique, comme le port systématique d’un dispositif de flottaison, l’utilisation d’équipement protecteur contre l’immersion en eau froide et la vérification des conditions météorologiques telles que le vent, les vagues et la température de l’eau. La plupart des victimes n’ont probablement pas suivi une formation appropriée en sécurité nautique et pour nombre d’entre elles, le niveau de maîtrise de la natation était inadéquat pour se débrouiller en cas d’immersion imprévue.

Module 5: La pêche

La pêche au Canada est une activité pratiquée toute l’année. Ce rapport souligne le besoin pour les pêcheurs de se doter d’équipements adaptés à chaque type de pêche. Les chutes dans l’eau ou à travers la glace étant curieusement fréquentes, le rapport recommande du matériel de flottaison personnel, non seulement pour les plaisanciers, mais aussi pour ceux qui pêchent depuis le rivage, dans l'eau ou sur la glace. Les pêcheurs sur la glace, ainsi que ceux qui pratiquent la pêche au printemps et en automne, devraient également porter un équipement de protection thermique.

2005

2003

Les noyades et autres traumatismes liés à l’eau au Canada 2003

En 1991, la Croix-Rouge canadienne s’est jointe à l’Association nationale des coroners, à la Garde côtière canadienne et à des professionnels de la santé publique afin de fournir une base de recherche solide pour l’élaboration et la surveillance de nouveaux programmes de sécurité aquatique au Canada.

Ce document présente des faits pertinents sur les facteurs de risque et de prévention tirés d’une étude portant sur près de 6 000 noyades non intentionnelles et autres décès liés à l’eau, ainsi que sur plus de 3 000 hospitalisations pour quasi-noyade au Canada entre 1991 et 2000. Comme des programmes novateurs de formation et de prévention axés sur la recherche ont été introduits partout au Canada en 1994-1995, les tendances des décès avant et après cette intervention sont décrites.

2001

Si vous avez des questions relatives à nos recherches sur les noyades, veuillez adresser un message à feedback@croixrouge.ca. Veuillez intituler votre message de la manière suivante : Question sur les recherches sur les noyades. Nous transmettrons votre question à la personne appropriée.