En fin de semaine passée, des bénévoles de la Croix-Rouge sont intervenus pour venir en aide à des personnes intoxiquées au monoxyde de carbone.
 
Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et sans saveur responsable de centaines d’intoxications dont environ une quinzaine mortelles à chaque année au Québec. L'hiver dernier, lors de la crise du verglas au Nouveau-Brunswick, 49 personnes ont été hospitalisée et deux autres sont décédées après avoir respiré du monoxyde de carbone. 

On appelle souvent le monoxyde de carbone un «tueur silencieux», car les sens du corps ne peuvent pas le détecter. Il se dégage lorsque des combustibles sont brûlés dans des petits moteurs, des lanternes, des foyers, des cuisinières, des cuisinières à gaz, des chaudières, des voitures et des camions. Lorsque ces appareils qui brûlent des combustibles sont adéquatement ventilés, l’empoisonnement au monoxyde de carbone n’est pas un problème. Mais si le système de ventilation est défectueux ou si l’équipement d’extérieur est utilisé dans un environnement fermé, le degré de toxicité du monoxyde de carbone augmente rapidement, ce qui entraîne un risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone concentré est toxique et met en danger la vie des personnes qui l’inhalent.
 
Voici quelques  conseils pour prévenir et reconnaitre une intoxication au monoxyde de carbone.
                       
Comment prévenir
  • S’assurer qu’un détecteur de monoxyde de carbone à pile ou branché avec pile de secours est installé à la maison où au travail, dans un endroit où l’on entendra facilement l’alarme.
Consultez le site de la sécurité publique pour en savoir plus sur  le choix et l’installation de détecteur de monoxyde de carbone
Carbon_monoxide_alarm_460-(1).jpg
  • Vérifier les piles du détecteur de monoxyde de carbone deux fois par année, idéalement une fois à l’automne et une fois au printemps.
  • Faire installer et réparer les électroménagers et les appareils à combustion par un technicien qualité.
  • Faire entretenir une fois par année les électroménagers et les appareils à combustion par un technicien qualifié.
  • Utiliser les électroménagers et les appareils à combustion de la façon prévue (p. ex., ne pas utiliser des génératrices ou des appareils chauffants portatifs chimiques sans flamme à l’intérieur, ne pas utiliser une cuisinière à gaz comme source de chauffage et ne pas brûler du charbon à l’intérieur).
  • S’assurer que les cheminées sont inspectées et nettoyées une fois par année par un professionnel.
  • Ne jamais faire fonctionner une voiture ou un camion à l’intérieur d’un garage attenant. Dans le cas des garages isolés, toujours laisser la porte de garage ouverte lorsque l’on fait fonctionner une voiture ou un camion à l’intérieur.
Comment reconnaître une intoxication
Les signes et les symptômes d’intoxication aiguë au monoxyde de carbone sont souvent attribués par erreur à un virus à l’estomac, à la grippe ou à une intoxication alimentaire. Les signes et les symptômes sont les suivants :
  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Confusion
  • Déficience auditive et visuelle
  • Faiblesse ou fatigue
  • Crampes musculaires
  • Nausées et vomissements
  • Douleur thoracique
  • Altération de l’état de conscience
TW_carbon_monoxidefr.png

Quoi faire
Appeler
Si la personne est alerte, qu’elle réagit et que ses points ABC ne sont pas touchés, appelez le centre antipoison de la région. Appelez les SMU/9-1-1 et procurez-vous un DEA si l’état de conscience de la personne est altéré ou si elle a de la difficulté à respirer.
 
Secourir
Si la personne ne respire pas, commencez la RCR. Utilisez une barrière de protection pour ne pas être contaminé par le poison.
Amenez la personne au grand air, mais ne vous exposez pas à l’atmosphère contaminée pour le faire.
 
Pour en savoir plus sur la prévention des intoxications au monoxyde de carbone, visitez le portail Santé et mieux être du gouvernement du Québec.
 
Assurez-vous d’être prêt à intervenir en cas d’urgence en suivant un cours de secourisme. Pour trouver un cours près de chez vous, cliquez ici.
 
Vous pouvez également télécharger l’application de secourisme gratuite de la Croix-Rouge pour avoir des ressources pratiques à portée de main.