Jusqu’à il y a environ six mois, je détestais la course à pied, jusqu’à ce que je découvre la course sur sentiers dans le bois. Bien entendu quand on dévale une pente entre des racines et des rochers, le risque de trébucher est plus élevé surtout lorsqu’on commence à avoir les jambes molles en fin de course, mais j’aime d’autant plus le défi de concentration. 
 
Que vous couriez sur le béton ou loin de la civilisation, voici quelques conseils de prévention et de premiers soins. 
 
1- Hydratez-vous bien
Les maux de tête, les étourdissements et les crampes sont des signes de déshydratation. Les boissons isotoniques sont préférables pour remplacer les sels perdus par l'exercice, mais vous pouvez aussi trainer des comprimés isotoniques et les ajouter à votre eau si nécessaire. 
 
2-  Écoutez la machine qui surchauffe

Si vous avez trop chaud, si vous  ressentez des migraines, de la nausée, des étourdissements ou une grande faiblesse, faites immédiatement une pause dans un endroit frais et à l’ombre, appliquez des linges ou serviettes mouillées ou de la glace et hydratez-vous doucement.
 
8 conseils pour les coureurs débutants et confirmés
3- Étirez-vous
Les crampes peuvent se produire pendant une course intense et sont souvent causées par une perte excessive de liquides et de sels. L'étirement permet de détendre les muscles et d’éliminer les déchets musculaires. 
 
4- Ne partez pas les poches vides 

- Courir sur un sol irrégulier augmente les risques d’entorses. Nous vous recommandons d’amener un peu d’argent pour acheter un sac de glace ou de petits pois congelés ou de trainer un petit sac de glace instantanée dans votre mini trousse de premiers soins.
- Votre cellulaire pourrait aussi vous être d’un grand secours surtout si vous courez seul sur sentiers. 
 
5- Étudiez votre terrain et dites où vous êtes 
Ce conseil s’adresse surtout à ceux qui aiment s’enfoncer dans le bois. Il est important de connaître votre terrain. Par exemple, est-ce qu’il y a ours dans la région? Si oui, attachez une petite clochette à votre sac ou vos chaussures. 
Bien entendu, il préférable de ne jamais courir seul, mais si vous partez en solo, n’oubliez surtout pas de donner votre itinéraire et l’heure prévue de votre retour à l’un de vos proches.   

6- N’oubliez pas les petits pansements 

Si une malheureuse ampoule vous fait souffrir, surtout ne la crevez pas, car elle pourrait s’infecter. Si vous prévoyez partir pour une longue course, pensez à apporter des pansements à coussinet spécialement conçus pour les ampoules. 
 
7- Les diabétiques ont droit aux jujubes (les autres aussi) 

Une personne atteinte de diabète est plus sujette à une crise d’hypoglycémie ou de glycémie faible en cours d’exercice. Si une crise survient pendant une course, donner un aliment ou une boisson sucrée à la personne atteinte. Des petits jujubes peuvent très bien faire l’affaire!
 
8- Sachez comment réagir en cas d’urgence cardiaque 
À la course et dans la vie de tous les jours, il est bon d’être toujours prêt à réagir en cas d’urgence cardiaque. Voici une vidéo pour vous rafraichir la mémoire. 

En septembre, ça bouge pour la Croix-Rouge!
Si vous êtes dans la région de Québec ou de Rimouski et que vous aimez bouger, ne manquez pas nos évènements Bouge pour la Croix-Rouge
Venez marcher, pédaler ou courir en famille pour une bonne cause!