Quand la vétérinaire m’a annoncé que mon chat transportait des tiques potentiellement dangereuses pour ma propre santé, j’ai senti un soudain picotement dans le dos. Par chance, les petits points noirs dans mon lit ne m’avaient pas encore dévorée, ni transmis la maladie de Lyme.

Cette maladie qui est en progression depuis 2011 au Québec peut causer de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête et des douleurs musculaires et même engendrer des problèmes plus graves aux articulations et aux niveaux cardiaque ou neurologique. À ce jour, la majorité des cas répertoriés proviennent des régions de la Montérégie, la Mauricie et l’Estrie. Mais peu importe où vous vous trouvez, il est bon de savoir vous protéger et traiter les piqures de tiques.

 
Comment prévenir ? 
Dans une zone boisée ou herbeuse :

  • Portez une chemise à manches longues et des pantalons longs.
  • Rentrez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes.
  • Portez des vêtements de couleur claire.
  • Ne portez pas de parfum.
  • En randonnée, demeurez au centre du sentier.
  • Évitez les broussailles et les hautes herbes.
  • Au retour, examinez-vous attentivement pour vous assurer que vous n’avez pas rapporté d’insectes ou de tiques.
  • Vaporisez les animaux de compagnie qui vont à l’extérieur d’un insectifuge et examinez-les pour déceler les tiques et les insectes. 
Tick_Twister_Tic-450-(1).jpgComment traiter?
Voici les gestes à poser lorsqu’une personne est piquée par une tique.
  • Assurez-vous que les points ABC (vérification des voies respiratoires, de la respiration et de la circulation) sont présents. 
  • Si la tique n’a pas encore commencé à pénétrer dans la chair, la retirer en la balayant à l’aide de la main.
  • Si la tique a commencé à pénétrer la peau, lui saisir la tête à l’aide d’une pince à épiler et tirer pour la faire sortir.
  • Effectuez un examen secondaire et traitez toute blessure ne mettant pas la vie en danger.
  • Lorsque la tique est délogée, nettoyez la région atteinte avec de l’eau et appliquez un onguent antiseptique ou antibiotique pour prévenir l’infection.
  • Si vous ne réussissez pas à déloger la tique ou que ses barbillons restent ancrés dans la peau, consultez un médecin. La bouche d'une tique est composée d'excroissances (barbillons) qui lui permettent de s'accrocher à son hôte.
  •  Si une éruption cutanée ou des symptômes semblables à ceux de la grippe se manifestent dans le mois suivant la morsure, ayez recours à des soins médicaux. 
 Erythema_migrans_-_erythematous_rash_in_Lyme_disease_-_PHIL_9875.jpgLes symptômes de la maladie de Lyme
  • Une éruption sous la forme d’une petite tache rouge s’étend progressivement pour atteindre de 13 à 18 cm de long (5 à 7 po).
  • Une fièvre, des maux de tête, une sensation de faiblesse et des douleurs articulaires semblables à celles de la grippe. 
D’autres symptômes peuvent apparaître des semaines ou des mois après la morsure :
  • Arthrite, engourdissements ou raideur dans la nuque
  • Perte de mémoire
  • Rythme cardiaque irrégulier ou rapide
  • Troubles de la vue ou de l’ouïe
  • Forte fièvre 

Si vous ressentez ces symptômes, ayez recours à des soins médicaux le plus tôt possible.
 
Pour en savoir plus sur les tiques et la maladie de Lyme, consultez le portail santé du gouvernement du Québec.
 


(Crédit photo : James Gathany Content Providers(s): CDC/ James Gathany)

Marie-Lyse Paquin
Blogueuse pour la Croix-Rouge canadienne, Division du Québec