mrobert_121.jpgLe bénévole André Robert a participé à plusieurs interventions majeures de la Croix-Rouge, dont l’explosion de train à Lac-Mégantic et l’accueil des réfugiés syriens, en plus d’avoir travaillé pour différentes ONG au cours de sa carrière.
 
On peut dire qu’il en a vu d’autres! Mais lorsqu’il a été appelé pour assister les personnes touchées par les inondations printanières à Saint-André d’Argenteuil, il a vécu « une méchante journée » qu’il nous raconte avec humour.
 
Ce matin-là, j’étais le premier arrivé au centre d’accueil et d’information et plusieurs personnes qui avaient été forcées d’évacuer leurs résidences attendaient devant la porte. Certains d’entre eux étaient dans tous leurs états, d’autres devaient repartir travailler le plus rapidement possible. Vivre une catastrophe comme une inondation peut être émotivement très éprouvant et les bénévoles de la Croix-Rouge ont l’habitude d’écouter et de soutenir les gens à travers ces moments difficiles.

CAI-Saint-Andre-d-Argenteuil_314-(2).jpgAu fil de la matinée, d’autres bénévoles sont venus prêter main-forte parce que les sinistrés continuaient d’affluer en grand nombre.

Un à un, ils repartaient un peu soulagés et reconnaissants avec des bons échangeables pour l’hébergement, la nourriture et des vêtements pour ceux et celles qui n’ont pas réussi à emporter l’essentiel lors de la montée rapide des eaux dans leur résidence.
 
J’ai finalement réussi à diner vers 17 heures alors qu’il ne restait que quelques sinistrés à assister. Une nouvelle équipe de bénévoles a pris la relève pendant que j’avalais le reste de mon sandwich.
 
andre-robert-460-(2).jpgAvant de partir, je me suis arrêté pour parler à un jeune homme qui avait subi une crise de panique le matin même. À la rue avec ses trois chiens, sans moyen de transport et avec une seule paire de chaussures détrempée, il n’avait pas mangé depuis un moment. « La première chose que je vais m’acheter, ce sont des nouvelles chaussures », m’a-t-il confié, un fois remis de ses émotions.
 
Je suis rentré chez moi en me repassant le film de la journée, la larme à l'œil, heureux d’avoir eu la chance de vivre cette « méchante journée! ».

André Robert fait partie des quelque 450 bénévoles qui ont été mobilisés pour venir en aide aux sinistrés des inondations printanières à travers le Québec.
Visitez notre site Web plus en savoir plus sur nos opérations ou sur le bénévolat à la Croix-Rouge