Le premier billet de notre série « Que faire » présentait les gestes à poser en cas de situation d’urgence comme un accident vasculaire cérébral. Il est tout à fait normal de se sentir un peu dépassé lorsqu’on se trouve en face d’une personne en détresse, mais il est important d’agir rapidement et de garder son calme. Et cela vaut aussi pour les urgences d’ordre psychologique. Dans ce deuxième billet, nous vous expliquerons ce qu’il faut faire si vous êtes en présence d’une personne qui fait une crise de panique.

Grâce au soutien de Bell dans le cadre de sa campagne « Cause pour la cause », nous avons mis à jour notre application de secourisme pour y intégrer des conseils sur les problèmes de santé mentale. Si vous ne l’avez pas encore fait, téléchargez gratuitement notre application afin d’avoir ces ressources pratiques à portée de main.

Les premiers soins psychologiques constituent l’aide initiale à donner à une personne souffrant de troubles mentaux et se trouvant en situation de crise. Le terme englobe la reconnaissance qu’une personne est en détresse et les soins prodigués  jusqu’à ce que des professionnels puissent lui fournir un traitement approprié ou que la crise se calme.

Voici comment réagir lorsque vous êtes devant une personne qui semble faire une crise de panique :


  1. Montrez que vous êtes à l’écoute et demandez-lui calmement comment vous pouvez l’aider. Essayez d’établir un sentiment de confiance en faisant preuve de respect envers la personne et la situation qu’elle vit.
  2. Rassurez la personne, réconfortez-la et offrez-lui du soutien. Minimisez les distractions et encouragez-la à s’asseoir.
  3. Aidez la personne à se calmer. Levez et baissez doucement vos bras en lui demandant d’inspirer lorsque vous les levez et d’expirer lorsque vous les baissez. Notre application de secourisme comporte une animation qui peut vous aider dans cet exercice de relaxation : demandez à la personne d’inspirer lorsque le cercle s’élargit et d’expirer lorsqu’il se rétrécit.
  4. Reconnaissez les sentiments de la personne sans porter de jugement. Ne faites pas fi de ce qu’elle ressent, même si vous avez du mal à le comprendre.

Si la personne a l’air perdu, ne sait pas ce qu’elle veut ou est incapable de l’exprimer, proposez-lui de l’écouter et de communiquer avec quelqu’un qui pourrait l’aider. Tâchez d’avoir un effet apaisant et rassurez la personne en lui offrant votre aide.

Si la situation ne s’améliore pas ou si les choses s’aggravent, appelez les SMU/9-1-1 car la personne aura du mal à respirer et aura besoin de soins supplémentaires.

Bien entendu, demandez toujours la permission avant tout contact physique, qu’il s’agisse d’une accolade ou d’une main sur l’épaule. Une personne en crise pourrait mal interpréter le contact et le trouver menaçant.


Si vous ne l’avez pas encore fait, suivez un cours de secourisme. Qu’il s’agisse d’une crise d’asthme, d’une blessure, d’une réaction allergique ou d’une crise cardiaque, vous pourriez sauver une vie d’une personne en détresse si vous savez reconnaître la situation d’urgence et poser les bons gestes.  
Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le www.croixrouge.ca/secourisme.