Tout ce qu’accomplit le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est régi par sept Principes fondamentaux : l’humanité, l’impartialité, la neutralité, l’indépendance, le volontariat, l’unité et l’universalité. Mais savez-vous ce que ces principes veulent dire au juste? Comment guident-ils nos programmes et nos activités dans la pratique? Examinons de plus près le deuxième principe fondamental : l’impartialité.

impartiality_blog2_feb17.jpgDans un monde de conflits complexes, de situations difficiles et d’opinions radicalement divergentes, que signifie l’impartialité? Pour la Croix-Rouge canadienne, lorsque vient le moment d’offrir des secours, cela signifie répondre en priorité aux besoins les plus urgents, sans faire de distinctions basées sur la nationalité, la race, la religion, la condition sociale et l’appartenance politique. Autrement dit, la personne qui souffre le plus reçoit notre aide en premier, peu importe qui elle est ou ce qu’elle pense.

Prenons un exemple extrême : plusieurs personnes sont blessées au cours d’une attaque, mais les blessures du combattant à l’origine de l’attaque sont les plus graves. Selon le principe d’impartialité, c’est lui qui doit être soigné en premier. Comme vous pouvez l’imaginer, il s’agit d’un principe très difficile à respecter dans certaines situations, mais il est indissociable du travail de la Croix-Rouge.


Pourquoi est-il si important de demeurer impartial?

Le premier principe de la Croix-Rouge est l’humanité : alléger les souffrances humaines est sa raison d’être même. Elle existe pour venir en aide aux gens.

En cas d’urgence ou de catastrophe, la Croix-Rouge s’engage à venir en aide à toute personne dans le besoin. Néanmoins, pour respecter le principe d’impartialité, elle doit premièrement évaluer la gravité de la situation des personnes touchées afin de cerner les besoins les plus pressants. Par exemple, si une maison est complètement rasée par une tempête alors que la résidence voisine n’a qu’une fenêtre brisée, les besoins des résidents de chaque domicile seront très différents. Sans vouloir minimiser les pertes de la personne dont la maison a été légèrement endommagée, il va de soi que la personne qui n’a plus de toit recevra une aide plus importante. Voilà pourquoi nous disons que la Croix-Rouge accorde son aide en fonction des besoins prioritaires.