Les médias sociaux occupent maintenant une place si importante dans notre quotidien qu’il n’est pas surprenant qu'ils deviennent les principales sources d’information en situation de crises telles que des tremblements de terre, des ouragans ou des fusillades.
 
C’est pourquoi les développeurs du monde entier travaillent sur des outils d’alerte et de réponses aux crises depuis quelques années. On ne peut que se réjouir de l'arrivée de nouveaux outils alors que nous constatons de plus en plus d’initiatives spontanées qui naissent sur Facebook lors de catastrophes (groupes d’entraide, soutien aux opérations de secours). Ces groupes sont généralement administrés par des bénévoles qui se donnent cœur et âmes pour venir en aide aux personnes sinistrées comme ce fut le cas lors des feux de forêt en Alberta en 2016 et plus récemment, en Colombie-Britannique.

Capture-d’ecran-2017-11-08-a-17-03-30.pngAu cours des dernières années à la Croix-Rouge, nous avons renforcé notre capacité de réponse sur les médias sociaux lors de catastrophes. Par exemple, nous recrutons des bénévoles pour nous aider à répondre aux nombreuses questions qui surgissent à tout moment sur les médias sociaux.

Nous répondons également aux questions et préoccupations des personnes touchées par les catastrophes sur les groupes de soutien Facebook en plus de partager des informations cruciales notamment via la diffusion en direct.



L’utilisation des médias sociaux en gestion des urgences (MSGU) : les réflexes à adopter
Lors d’une catastrophe, les médias sociaux sont non seulement incontournables pour la population touchée mais aussi pour les premiers répondants chargés de leur venir en aide. Pour commencer à cultiver les bons gestes à poser sur les médias sociaux lors d’une urgence, consultez cette infographie sur les 5 gestes responsables à poser pendant les inondations de Guylaine Maltais, spécialiste des communications d’urgence et co-fondatrice du concept #MSGU.

Les services de crises de Facebook
Vous connaissez sûrement déjà la fonction « Contrôle de sécurité » ou  « Safety Check » qui permet d’annoncer à vos amis que vous êtes en sécurité ou de demander des nouvelles d’un proche qui se trouve dans une zone de crise. Bien que mes amis Facebook ont déjà vu une alerte leur annonçant que je me trouvais au Népal alors que j’étais sur mon divan dans les Laurentides, la géolocalisation fonctionne généralement bien.
 
Cet automne, au milieu des crises répétitives de l’ouragan Harvey à Irma en passant par le tremblement de terre au Mexique et la tuerie de Las Vegas, Facebook a lancé une section « Services de crises » qui est beaucoup plus large que le « Contrôle de sécurité ».
 
intro_460_fr-(1).pngVous pouvez accéder à cette section à partir de l’accueil de votre page Facebook sur le Web ou via le bouton de menu de votre téléphone. Voici ce que vous y trouverez :

La fonction « Contrôle de sécurité » pour signaler à vos amis que vous êtes en sécurité

Du contenu informatif sur la crise : articles, photos et vidéos

Une section « communauté » pour trouver ou proposer de l’aide. En cliquant sur « Trouver de l’aide »  ou « Proposer de l’aide », vous accédez à une liste de type d’aide tels qu’un abri, des vêtements de la nourriture, etc. Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, vous pouvez créer une publication pour demander ou offrir de l’aide en dehors de la liste existante. Simple et efficace!

Une section « Collectes de fonds » qui permet aux organismes à but non lucratif de récolter des dons pour venir en aide aux gens touchés par la crise. 

Pour en savoir plus sur les services de crises de Facebook