Par Ann Douglas

Mes meilleurs souvenirs d’enfance se rattachent aux moments passés au chalet familial à flotter dans une bouée gonflable, à rêver dans un hamac installé sur le bord du lac ou à apprendre à faire du canot. J’ai grandi en aimant l’eau, et en me sentant à l’aise près de l’eau, grâce à deux notions essentielles qui m’ont été inculquées par mes parents. Dès mon jeune âge, ils m’ont appris qu’on peut s’amuser dans l’eau, mais qu’il faut toujours demeurer conscient des dangers potentiels qui se rattachent aux activités aquatiques.

Quand à mon tour je suis devenue mère, j’ai adopté cette approche équilibrée en matière de sécurité aquatique avec mes quatre enfants. Je leur ai appris à demeurer en sécurité tout en évitant de leur faire peur. Voici quelques conseils tirés de mon expérience :

Faites vos devoirs. Premièrement, si vous voulez sensibiliser vos enfants aux précautions à prendre pour demeurer en sécurité près de l’eau, vous devez d’abord connaître les dangers potentiels. Une fois l’information en main, présentez-leur les faits pour qu’ils sachent comment agir pour demeurer en sécurité près de l’eau. Adaptez votre message en fonction de l’âge des enfants et répétez régulièrement les messages clés pour qu’ils soient bien assimilés. Prenez également le temps d’expliquer la logique qui s’applique aux principales règles de sécurité aquatique. Un enfant sera plus enclin à respecter un règlement, comme celui qui exige que les enfants doivent toujours être supervisés par un adulte quand ils sont près d’un plan d’eau, même s’ils savent nager, s’il comprend pourquoi il doit y obéir.

Évitez de lui faire peur pour qu’il obéisse. Vous voulez protéger votre enfant, sans qu’il devienne paralysé par la peur de l’eau. Il faut faire attention, car pour un enfant anxieux de nature, la différence entre prendre conscience des dangers et les voir partout peut être subtile. Si vous n’êtes pas à l’aise près de l’eau, ou en avez peur, vous devriez essayer d’apprivoiser vos craintes pour aider votre enfant à se sentir en confiance au moment de prendre des décisions en matière de sécurité aquatique.

Donnez l’exemple. Les enfants portent autant d’attention à nos paroles qu’à nos gestes. Alors si, par exemple, vous voulez que votre enfant porte un gilet de sauvetage chaque fois qu’il monte à bord d’une embarcation, vous devez être prêt à en faire autant.
N’oubliez pas que même si votre enfant connaît les mesures de sécurité aquatique, il ne peut se passer de la supervision d’un adulte.

Bien qu’il est important de sensibiliser les enfants aux règles de sécurité aquatique et de les inscrire à des cours de natation, ce n’est pas suffisant pour veiller à leur sécurité. Vous devez également les superviser de façon adéquate en demeurant à leurs côtés (moins d’un bras de distance) et en demeurant vigilant en tout temps (évitez de vous laisser distraire par votre téléphone). C’est la façon la plus efficace de protéger votre enfant pendant qu’il s’amuse dans l’eau. Des recherches ont démontré que l’absence de supervision par un adulte représente un facteur dans 75 % des cas de noyades d’enfants de moins de 10 ans.

Voilà donc mes conseils avisés pour protéger les enfants pendant les activités aquatiques (sans leur faire peur). Bon été à tous!
 
Pour obtenir de plus amples renseignements sur les résultats de recherche sur les noyades, consultez le site.

Ann Douglas a publié plusieurs livres sur l’éducation des enfants, dont le plus récent s’intitule « Parenting Through the Storm » (version anglaise seulement). Vous pouvez la suivre sur Twitter à @anndouglas.