Superviseur de l’Équipe d’intervention d’urgence (EIU)

Posté: 11 juillet 2017

Région: Nouveau-Brunswick – Toutes les régions

Date limite de dépôt des candidatures: 30 juin 2018

La Société canadienne de la Croix-Rouge, organisme humanitaire sans but lucratif qui se consacre à venir en aide aux Canadiens et aux personnes les plus vulnérables dans le monde, est à la recherche d’une personne en vue de pourvoir le poste de superviseur au sein de l’Équipe d’intervention d’urgence (superviseur EIU) dans le cadre de son programme de Gestion des urgences. Relevant du coordonnateur de site EIU, le superviseur EIU sera responsable d’accomplir diverses tâches visant à appuyer les services offerts dans les centres d’accueil et les centres d’hébergement d’urgence, en plus d’assumer d’autres responsabilités liées à la préparation aux catastrophes. Le superviseur EIU se chargera également de superviser une équipe de bénévoles EIU.
 
Résumé des fonctions :
L’Équipe d’intervention d’urgence (EIU) intervient lorsque la situation dépasse les capacités de l’Équipe d’intervention services aux individus (EISI). Le superviseur EIU pourrait être amené à superviser une équipe de bénévoles EIU au niveau local. Le titulaire du poste devra organiser, mettre en place et gérer un service précis dans le cadre d’une intervention. Il supervisera également le travail des bénévoles qui sont sous sa responsabilité. Plusieurs services pourraient être offerts sur les lieux de l’intervention.
 
Responsabilités et activités 
Responsabilité 1 : Intervention lors d’un sinistre
Activités :
  • Assurer la conformité des services aux Normes techniques et aux Directives nationales sur l’aide aux sinistrés lors d’une intervention, en plus de fournir une rétroaction continue aux bénévoles EIU à cet égard.
  • Évaluer les ressources nécessaires, notamment en matière des ressources humaines et de logistique, en veillant à souligner les besoins au coordonnateur de site EIU et au superviseur du service de soutien approprié, le cas échéant.
  • Organiser et superviser la prestation des services, selon la répartition des tâches.
  • Animer les séances de breffage et de débreffage pendant l’intervention.
  • Donner rapidement une rétroaction officielle et non officielle sur le rendement aux bénévoles qui relèvent directement de ce poste.
  • Participer aux séances de débreffage opérationnel et offrir des suggestions d’amélioration.
  • Prendre part aux réunions de coordination sur le terrain avec les autres superviseurs, de même qu’aux séances de débreffage avec le coordonnateur de site, selon le cas.
  • Gérer l’inventaire des stocks d’urgence, en s’assurant qu’ils sont suffisants au moment d’ouvrir un site, en gardant des niveaux de stocks suffisants pendant une intervention et en faisant un inventaire ou un rapprochement au moment de clore l’opération.
  • Assurer la coordination avec les services de soutien lors de la mise en place du service.
  • Examiner l’horaire des bénévoles pour confirmer qu’il y a suffisamment de personnel sur place en tout temps au service.
  • Superviser les bénévoles afin d’offrir le service placé sous sa responsabilité.
  • Tenir des registres, des statistiques et des documents financiers sur l’utilisation du service, au besoin.
  • Communiquer avec le coordonnateur de site en plus de préparer des rapports d’étape et d’évaluer la prestation des services.
  • Formuler des recommandations afin d’améliorer le service après une évaluation.
  • Veiller à ce que tous les documents nécessaires soient dûment remplis (c.‑à‑d. bons d’achat de biens et services, fiches d’inscription et fiches de demandes de renseignements, statistiques quotidiennes, registres des activités, etc.). 
Responsabilité 2 : Activités de préparation
Activités :
  • Participer au recrutement des bénévoles EIU.
  • Prendre part à l’orientation des membres de l’EIU et préparer le calendrier de formation.
  • Collaborer à la rédaction et à la mise à jour des ententes avec les fournisseurs, au besoin.
  • S’assurer que les fournitures d’urgence sont correctement stockées et disponibles.
  • Collaborer à l’établissement et à la mise à jour du plan d’intervention, notamment la planification du site et les sondages sur les centres d’hébergement.
  • Promouvoir les directives et les normes techniques de la Croix‑Rouge et en assurer la conformité.
  • Gérer le matériel d’intervention.
  • Contribuer à la mise en place d’un milieu de travail sain et sécuritaire.
  • Effectuer d’autres tâches au besoin.
Exigences 
Le candidat doit s’engager à respecter les Principes fondamentaux du Mouvement et incarner les compétences fondamentales de la Croix-Rouge canadienne: excellence de l’équipe, excellence du service, responsabilité et souci des résultats.
  • Ce poste exige la réussite d’une vérification du casier judiciaire canadien.
  • Ce poste exige une vérification réussie des antécédents en vue d’un travail auprès de personnes vulnérables. 
Études et expérience 
  • Avoir un diplôme d’études collégiales ou posséder une expérience équivalente.
  • Posséder au moins d’une à trois années d’expérience dans un poste de supervision d’équipe.
  • Avoir acquis de l’expérience à titre de bénévole EIU ou superviseur EISI serait un atout. 
Connaissances 
  • Connaître le rôle de la Croix‑Rouge canadienne dans les domaines de l’intervention d’urgence, des opérations de secours et du rétablissement constitue un atout.
  • Posséder des compétences en informatique est un atout. 
Compétences et aptitudes 
  • Les exigences linguistiques varient : être en mesure de fournir des services selon les besoins.
  • Compétences en service à la clientèle : réconforter les bénéficiaires, en prendre soin, être patient avec ceux qui sont mécontents ou bouleversés, pratiquer l’écoute active pour comprendre leurs besoins, trouver une solution et assurer une bonne communication pour qu’ils comprennent les services disponibles et la manière de les obtenir.
  • Compétences en leadership : donner des directives claires et déléguer les tâches, prendre des décisions éclairées, pouvoir régler des problèmes, assurer l’encadrement et donner une rétroaction aux bénévoles, favoriser le travail d’équipe.
  • Aptitudes pour la communication : donner des indices verbaux et non verbaux, pratiquer l’écoute active, savoir s’expliquer clairement et confirmer que les bénéficiaires comprennent.
  • Souci des détails : remplir des formulaires, donner de l’information et remplir les documents nécessaires avec exactitude.
  • Capacité de bien fonctionner au sein d’une équipe : échanger de l’information, être utile, respectueux et d’un abord facile, créer des relations solides.
  • Fiabilité : agir promptement, prendre l’initiative et la responsabilité du travail, effectuer les tâches sans qu’on le lui demande ou avec une supervision minimale.
  • Rester calme lors d’une crise : ne pas laisser ses émotions prendre le dessus, ne pas se sentir personnellement visé, rester positif, réagir de manière décisive. 
Conditions de travail 
  • Le titulaire du poste peut devoir intervenir dans des zones sinistrées et dans des conditions difficiles, instables (sur le plan environnemental, physique, social, etc.) et désagréables (bruit, odeur, fumée, humidité) auprès de personnes vulnérables. Ce genre d’environnement stressant, qui évolue à un rythme effréné, offre généralement peu d’information pour prendre des décisions et peut avoir des répercussions sur l’état physique et psychologique des intervenants sur le terrain.
  • Conditions de vie ou d’hébergement rudimentaires ou difficiles.
  • Avoir la capacité de rester debout pendant plusieurs heures.
  • Avoir la capacité de soulever du matériel de secours pesant jusqu’à 20 kg pendant les activités de préparation et d’intervention.
  • Être prêt à intervenir pendant des heures inhabituelles (c.‑à‑d. tard le soir ou la fin de semaine) et faire de longues heures de travail dans un contexte exigeant.
  • Être disposé à demeurer sur appel selon l’horaire établi, au besoin.
  • Pouvoir participer à des interventions à l’échelle locale (trois jours minimum) et à l’extérieur de sa collectivité (10 jours minimum).
Le candidat doit être titulaire d’un permis de conduire valide dans la province et d’un certificat de secourisme (la formation est offerte). Il doit accepter de se soumettre à une vérification du casier judiciaire canadien et à une vérification des antécédents en vue d’un emploi auprès de personnes vulnérables. Le candidat doit avoir au moins 18 ans. La Société canadienne de la Croix-Rouge souscrit au principe d’égalité d’accès à l’emploi.
 
Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur curriculum vitae par l’intermédiaire de la section 
« Bénévolat » du site Web de la Croix-Rouge canadienne d’ici le 30 juin 2018 en cliquant sur le lien suivant :   
Bien que toutes les demandes soient les bienvenues, nous ne communiquerons qu’avec les candidates et candidats retenus pour la sélection.