Renforcement des capacités en Haïti : une société et une Croix-Rouge toujours plus fortes

11 janvier 2017

Un récit d’Esther Vigne et de Pierre-Paul Ancion

renforcement_600x361.jpg

Depuis près d’une décennie, la Croix-Rouge canadienne accompagne la Croix-Rouge haïtienne et, ensemble, elles ont réalisé de nombreux projets permettant de venir en aide aux personnes les plus vulnérables.

Mené par la Croix-Rouge haïtienne selon ses axes prioritaires, ce partenariat a permis de renforcer ses capacités en matière de santé communautaire et de miser sur son réseau de bénévoles pour minimiser les risques liés et aux catastrophes et être prêt à y répondre rapidement et efficacement.

La Croix-Rouge canadienne a misé sur la formation des bénévoles de la Croix-Rouge haïtienne qui travaillent au cœur de leurs communautés et permettent à l’organiser de bâtir des relations à long terme avec ceux qui soutiennent son action.

Un des projets phares de cette collaboration exemplaire : le programme de premiers secours et de santé à base communautaire. Une initiative qu’ Ossé Emmanuel Recule, coordonnateur régional de la Croix-Rouge haïtienne dans le Sud-Est, salue.

Pour ce dernier, les formations ont permis aux bénévoles de la Croix-Rouge haïtienne de maîtriser davantage comment sensibiliser leur communauté à l’importance de la prévention et aux meilleures pratiques d’hygiène, une maîtrise qui a mené à de meilleurs résultats

« La santé est l’un des axes d’intervention de la Croix-Rouge haïtienne et les programmes sont menés par les jeunes, par la relève, » explique Ossé Emmanuel.

« Grâce au soutien de la Croix-Rouge canadienne, les jeunes bénévoles sont impliqués et ont pu être formés à travers le département du Sud-Est : à Lafond, à Séguin, à Marbial, à Ternier et La Vallée de Jacmel, les jeunes peuvent maintenant soutenir leurs communautés respectives en matière de santé. Par exemple, ils sont responsables de la sensibilisation et la prévention pour les cas de choléra. Ils sont devenus des références à présent et peuvent conseiller et accompagner les personnes malades à un centre de santé et, au besoin, à un hôpital. »

Les formations de la Croix-Rouge canadienne permettent aussi à la Croix-Rouge haïtienne de fidéliser ses bénévoles qui portent fièrement la mission de l’organisme.

Jacques Enson, 22 ans, est un de ceux qui ont bénéficié d’une formation offerte par la Croix-Rouge.  « L’effort personnel aboutit toujours à l’effort collectif. Le pays a besoin des jeunes volontaires pour le développement de la communauté, » explique-t-il. « Le message que je désire envoyer à tous les volontaires : les encourager à toujours faire ce travail, malgré les difficultés rencontrées. On doit encourager les jeunes à intégrer et ainsi assurer qu’on a les moyens de répondre quand quelqu’un a une difficulté. »

Ernst Jean, agent exécutif de la Croix-Rouge haïtienne dans le Sud-Est, est très fier des réalisations et du soutien de la Croix-Rouge canadienne dans sa région.

« On constate une augmentation des volontaires et de la popularité de la Croix-Rouge. Les gens se sont mobilisés.  Avec le soutien de la Croix-Rouge canadienne, notre comité régional a mis en place des groupes de bénévoles à même les communautés pour partager des outils et des connaissances en matière de santé communautaire. »

M. Jean remarque que le programme de premiers secours et de santé communautaire a mené à des innovations.  Un exemple est la création et l’utilisation du manuel des bénévoles pour assurer une formation approfondie et uniforme au sein des équipes.

« Le programme nous a permis de renforcer les connaissances qu’ont les gens de  problématiques de santé qui touchent leur communauté. C’est une fierté d’avoir été impliqué dans ce projet. » s’est réjoui M Ernst.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les efforts de la Croix-Rouge en Haïti et prendre connaissance des progrès accomplis, veuillez consulter notre rapport Séisme en Haïti : sept ans après