Séisme au Japon : la Croix-Rouge aide à la reconstruction et au rétablissement des collectivités

Topics: Asie, Situations d'urgence et catastrophes dans le monde
11 mars 2016

Séisme au Japon : la Croix-Rouge aide à la reconstruction et au rétablissement des collectivités Le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9 secoue le Japon et entraîne un violent tsunami. La combinaison du tremblement de terre et du tsunami provoque la fusion des cœurs de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Cinq ans après la catastrophe, les Japonais continuent à se rétablir et à reconstruire leur vie. La Croix-Rouge est intervenue immédiatement après la catastrophe et poursuit actuellement ses efforts afin de venir en aide aux personnes qui sont toujours déplacées, tout en renforçant le niveau de préparation aux catastrophes dans les collectivités.

Les ravages causés par le séisme, le tsunami et les radiations ont forcé plus de 470 000 personnes à fuir leur domicile. À l’heure actuelle, environ 170 000 personnes évacuées sont hébergées dans des logements temporaires ou loués, ou ont déménagé dans d’autres régions du pays pour recommencer leur vie.

En septembre 2015, près de 68 % des domiciles et 78 % des terres agricoles contaminés par les radiations dans la préfecture de Fukushima avaient été décontaminés. En novembre 2015, il y avait encore des zones interdites d’accès dans neuf municipalités de Fukushima en raison des niveaux de radioactivité qui demeuraient trop élevés. Dans quatre de ces municipalités, plus de la moitié des anciens résidents affirment qu’ils ne prévoient pas retourner habiter dans la région.

Le tsunami a laissé sur son passage environ 10,54 millions de tonnes de débris et 18,73 millions de tonnes de déchets industriels. Cinq ans après la catastrophe, près de la totalité des débris laissés par le tsunami et environ 99 % des déchets industriels ont été nettoyés. Environ 80 % des déchets industriels et la totalité des débris ont été recyclés.

Au lendemain de la catastrophe, la Croix-Rouge du Japon s’est rapidement mobilisée pour offrir des soins médicaux d’urgence et du soutien psychosocial aux sinistrés. Dans le cadre du programme de soutien psychosocial géré par la Croix-Rouge du Japon, des employés et des bénévoles ont offert des séances d’information sur des questions sanitaires et ont organisé diverses activités sociales, comme des cérémonies du thé.

La Croix-Rouge continue de participer à la reconstruction d’hôpitaux, d’écoles, de terrains de jeux et de gymnases.

Les Canadiens ont vite répondu à l’appel et versé 48 millions de dollars en dons à la Croix-Rouge, ce qui a permis d’appuyer la reconstruction et le rétablissement des collectivités au Japon.

Consultez le rapport aux donateurs « Séisme et tsunami au Japon : cinq ans après la catastrophe » pour découvrir comment la Croix-Rouge canadienne est venue en aide aux sinistrés grâce à la grande générosité de ses donateurs.