La Croix-Rouge aide à enrayer l’épidémie d’Ebola en Guinée

12 janvier 2016

Zero new Ebola cases have been reported in Guinea Le 29 décembre a marqué un jalon important dans la lutte contre l’épidémie meurtrière d’Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest. C’est le jour où l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré la fin de la transmission de la maladie à virus Ebola en Guinée, où le premier cas de la terrible maladie avait été confirmé en mars 2014. L’épidémie s’était propagée dans sept pays avoisinants, pour rapidement devenir la pire éclosion de l’histoire du virus.


La Croix-Rouge canadienne est intervenue en déployant des travailleurs humanitaires spécialisés, en fournissant des ressources matérielles et en apportant un soutien financier permettant de couvrir les coûts associés à l’établissement de centres de traitement et de programmes de rétablissement. La Croix-Rouge canadienne compte parmi les acteurs du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ayant déployé le plus de travailleurs humanitaires dans le cadre de cette lutte.


Grâce à la générosité dont ont fait preuve le public, les entreprises et les gouvernements canadiens, la Croix-Rouge canadienne a amassé plus de 18,9 millions de dollars pour venir en aide aux personnes touchées par l’Ebola.


Le Dr Jamal Serrar, un urgentiste du Québec qui a travaillé pendant un mois au centre de traitement géré par la Croix-Rouge française à Forécariah, en Guinée, a pu être témoin du rétablissement d’une fillette de trois ans qui était atteinte du virus. « Juste pour cela, ma mission en a valu la peine », a affirmé le Dr Serrar.


Le virus Ebola est transmis par un contact direct avec les fluides corporels d’une personne atteinte du virus, ou encore par un contact avec des objets ayant été contaminés, par exemple des draps ou des vêtements. De plus, les dépouilles des victimes du virus sont extrêmement contagieuses, ce qui augmente le risque de contamination des personnes qui assistent aux funérailles. La Croix-Rouge a permis de diminuer la propagation du virus en transmettant de l’information à la population, en fournissant des soins médicaux, en gérant des centres de traitement, et en veillant au dépistage et à la surveillance des cas de contamination ainsi qu’à l’inhumation sécuritaire et respectueuse des défunts.


L’épidémie d’Ebola a eu des répercussions importantes sur le système de soins de santé et l’économie des collectivités touchées, augmentant ainsi leur vulnérabilité. La Croix-Rouge guinéenne, avec l’aide de Sociétés nationales et d’organismes partenaires, continuera son travail de renforcement des collectivités afin que celles-ci soient mieux préparées à faire face à des urgences sanitaires futures et puissent prendre les mesures nécessaires pour éviter la résurgence du virus Ebola.


Cliquez ici pour en savoir plus sur l’intervention de la Croix-Rouge canadienne contre l’épidémie d’Ebola.