De l’aide pour le milieu scolaire

Topics: Québec
22 juillet 2016


Au cours des trois dernières années, la Croix-Rouge a contribué à 12 projets en milieu scolaire. Isabelle Dagneau, directrice des services éducatifs complémentaires et de l’adaptation scolaire à la Commission scolaire des Hauts-Cantons, explique comment ces projets ont fait une différence à Lac-Mégantic. « Ce qui refait l’équilibre en ce moment dans les écoles primaires et à la polyvalente, c’est l’ensemble des projets qui ont été réalisés. Par exemple, l’ajout de services professionnels, que ce soit en psychoéducation, en psychologie ou en orthophonie, a permis aux intervenants sur place de reprendre un peu leur souffle puisqu’il n’y avait pas que les élèves qui avaient besoin d’aide, mais également le personnel qui revenait au travail. Chaque fois que nous annoncions un nouveau projet aux équipes, c’était comme une bouffée d’oxygène. »
 
Un autre projet a permis à l’Université du Québec à Trois-Rivières de réaliser une étude sur les conséquences de la tragédie à la polyvalente Montignac. Les résultats ont démontré que certains élèves avaient besoin de soutien pour, entre autres, de probables syndromes de choc post-traumatique, des signes de dépression ou de consommation. Dans le cadre de cette même étude, un sondage effectué récemment a fait ressortir qu’il y avait encore des éléments préoccupants, même si dans le milieu, on peut dire que la vie reprend tranquillement, mais sûrement son cours. « Nous étions donc soulagés que la Croix-Rouge puisse nous aider pour une autre année », explique Isabelle. Et elle ajoute avec beaucoup d’émotion dans la voix : « Oui, c’est important de dire que les choses vont mieux, mais c’est encore difficile pour beaucoup de personnes. Certains élèves ne pourront jamais récupérer ce qu’ils ont perdu. Nous pouvons cependant dire que l’aide nous a permis de reprendre le dessus et de donner un plus grand soutien à plusieurs élèves. »
 
« L’accueil chaleureux et l’importance que le personnel de la Croix-Rouge a accordé aux projets soumis par la Commission scolaire a grandement facilité les démarches. Ce n’était pas compliqué du tout. Réserver une partie des généreux dons de la population pour des projets en milieu scolaire, c’est un bel investissement. C’est très sage de prendre soin de la jeunesse. Et nous savons que, même si l’aide financière de la Croix-Rouge se terminera un jour, nous pourrons toujours compter sur les conseils et l’expertise de l’équipe. C’est très rassurant. »
 
« J’aimerais remercier et féliciter tout le personnel de nos écoles qui a travaillé très fort au cours des dernières années pour faire en sorte que le milieu scolaire redevienne "normal", que la vie reprenne son cours, que les activités se poursuivent, que les enfants puissent avoir une vie d’enfant. Je connais le coût émotionnel de leur engagement alors qu’ils étaient eux-mêmes parfois très fatigués et impliqués personnellement dans tout ce qui arrivait. Je salue leur volonté d’aider les élèves à traverser cette épreuve. »