Un travailleur de la Croix-Rouge du Népal dirige une équipe d’intervenants à Bhaktapur après avoir perdu sa maison

Topics: Asie, Situations d'urgence et catastrophes dans le monde
Rédigé par Minna Passi, Croix-Rouge finlandaise | 30 avril 2015

Un groupe d’employés et de bénévoles de la Croix-Rouge du Népal sous la pluie. Des familles s’entassent sous des abris afin de se protéger de la pluie qui s’abat sur le Népal. De nombreuses maisons à Bhaktapur, près de Katmandou, ont été complètement détruites alors que d’autres menacent de s’effondrer à tout moment.

Une équipe d’employés et de bénévoles de la Croix-Rouge du Népal regarde la pluie tomber. Ces derniers étaient chargés de soutenir les opérations de recherche et de sauvetage menées par l’armée, mais leur mission a été annulée en raison des précipitations qui rendent cette tâche trop dangereuse.

« Plus tôt aujourd’hui, une autre équipe a découvert des corps dans les décombres. Hier, nous avons retrouvé quatre enfants encore en vie », a raconté Krishna Ram Thapa, chef d’équipe et membre d’un groupe de projet, Croix‑Rouge du Népal.

Krishna compte parmi les victimes du tremblement de terre, comme de nombreux autres travailleurs humanitaires et bénévoles locaux. Il travaillait dans les champs aux côtés de sa femme et de sa mère lorsque le sol s’est mis à trembler. Il était terrorisé en pensant à son père et à son fils qui se trouvaient à la maison devant la télévision.

Heureusement, ces derniers ont pu se réfugier sous l’embrasure de la porte et s’en sont sortis indemnes. «  La maison ressemble maintenant à une crêpe, a affirmé Krishna. J’ai tout d’abord construit un abri afin d’héberger les membres de ma famille et de quatre autres familles à partir de matériaux locaux que nous avons réussi à dénicher çà et là. Par la suite, j’ai rejoint les équipes de la Croix-Rouge afin de venir en aide aux autres sinistrés ».

Comme de nombreuses autres personnes touchées par le séisme, Krishna s’inquiète de l’éclosion de maladies qui pourrait survenir en raison du manque d’hygiène et d’eau potable au lendemain de la catastrophe.
 
De concert avec d’autres sections de la Croix-Rouge, le personnel de la section locale du district de Bhaktapur met tout en œuvre pour amorcer la distribution d’eau potable aux sinistrés dans les meilleurs délais. Alors que les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivent, de nombreuses réflexions portent sur les solutions d’hébergement et de soutien à long terme.

Le gouvernement du Canada a également annoncé qu’il jumellera tous les dons admissibles versés au profit des victimes du 25 avril au 25 mai.

Les Canadiens sont invités à venir en aide aux personnes touchées par cette catastrophe en faisant un don au profit du Fonds Séisme au Népal et dans la région de la Croix-Rouge canadienne.

Photo par Aapo Huhta, Croix-Rouge finlandaise