Les équipes de la Croix-Rouge poursuivent leurs opérations à la suite d'un nouveau séisme au Népal

Topics: Asie, Situations d'urgence et catastrophes dans le monde
14 mai 2015

Khukondole Field Hospital Les équipes de la Croix-Rouge au Népal continuent d’apporter des secours vitaux aux personnes touchées par un deuxième séisme qui a secoué la région le 12 mai. La situation d’un grand nombre de sinistrés était déjà précaire, en raison des dégâts provoqués par le premier séisme, survenu le 25 avril.

L’équipe de l’hôpital de campagne de la Croix-Rouge canadienne, qui s’est installée haut dans les montagnes de Dhunche, a été témoin d’un effrayant glissement de terrain lorsqu’une des collines voisines s’est éboulée.

« La combinaison de pluies et de répliques sismiques rend notre travail encore plus difficile et les routes de moins en moins praticables, a expliqué Martin Faller, chef des opérations pour l’Asie-Pacifique, Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale). Après avoir survécu à un premier séisme le 25 avril, un grand nombre de sinistrés ont une fois de plus été éprouvés. Non seulement y a-t-il encore plus de sinistrés qu’avant à héberger, mais il faut aussi offrir aux victimes un soutien moral pour les aider à se remettre du drame qu’elles ont vécu. La population a très peur. »

Avant le séisme du 12 mai, la Croix-Rouge canadienne était présente dans deux régions éloignées où elle offrait des services de santé. L’organisme avait déployé 17 délégués à Dhunche et une équipe de 9 personnes à Khukondole. Toutefois, à la suite du nouveau séisme, l’équipe basée à Khukundole a été évacuée jusqu’à nouvel ordre. En effet, compte tenu de la fermeture des routes, il est devenu difficile et dangereux, d’une part, pour les délégués de se rendre auprès des patients et, d’autre part, pour les patients de se rendre jusqu’à l’unité de soins de santé de base. Ainsi, la Croix-Rouge canadienne envisage de revenir à une configuration d’unité mobile.

Khukondole-field-hospital-baby-300x399.jpg
 Khukondole, un bébé a été mis au monde à peine 9 heures après le séisme du 12 mai, grâce aux soins de Lynn Henderson, membre de l’équipe de réponse aux urgences de la Croix-Rouge canadienne.
 
Doté d’une salle d’opération et d’une clinique, l’hôpital de campagne à Dhunche a été très peu affecté par la deuxième secousse et continue à traiter des patients.

À ce jour, plus de 480 patients ont été soignés à l’hôpital de campagne. Le personnel médical de la Croix-Rouge canadienne déployé sur le terrain est en mesure de traiter, entre autres, la pneumonie, les infections, la diarrhée, les fractures et les plaies profondes.

Des équipes de la Fédération internationale, du Comité international de la Croix-Rouge et de 26 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge sont maintenant sur le terrain pour aider la Croix-Rouge du Népal. Des avions d’aide humanitaire contenant des fournitures d’urgence et des articles médicaux sont mobilisés quotidiennement.

Les Canadiens sont invités à venir en aide aux personnes touchées par cette catastrophe en faisant un don au profit du Fonds Séisme au Népal et dans la région de la Croix-Rouge canadienne.
Photos : Dawn Anderson, Croix-Rouge canadienne