La Croix-Rouge vient en aide aux 13 000 résidents de la Saskatchewan forcés de fuir les incendies de forêt

Topics: Saskatchewan, Situations d'urgence et catastrophes au Canada
09 juillet 2015

Des bénévoles de la Croix-Rouge veillent à inscrire les sinistrés et à leur fournir un éventail de services dans les centres d’hébergement situés dans diverses régions de la Saskatchewan et à Cold Lake, en Alberta. Dans le cadre de la plus importante opération d’évacuation de l’histoire de la Saskatchewan, plus de 13 000 personnes menacées par les incendies de forêt qui font rage dans le nord de la province ont été contraintes de quitter leur domicile. En date du mercredi 8 juillet, plus de 110 feux étaient toujours actifs dans la région.

La Croix-Rouge canadienne vient présentement en aide aux personnes touchées par les incendies, au nom du gouvernement de la Saskatchewan. À ce jour, l’organisme a porté secours à plus de 7 800 sinistrés qui ont dû fuir le nord de la province.

Alors que certains évacués sont hébergés par des proches ou des amis, d’autres sont logés dans des centres d’hébergement ou des chambres d’hôtel à Prince Albert, à Saskatoon, à North Battleford, à Regina et, depuis peu, à Cold Lake, en Alberta. Dans les centres d’hébergement, la Croix-Rouge subvient aux besoins fondamentaux des sinistrés en leur offrant des lits de camp, des couvertures, des trousses d’hygiène et des repas afin de leur assurer le plus de confort possible. Des activités quotidiennes sont également organisées pour les aider à passer le temps.

En ce moment, 280 employés et bénévoles de la Croix-Rouge ‒ dûment formés et provenant de partout au Canada ‒ sont sur place pour coordonner l’intervention, avec l’aide de nombreux collègues travaillant à distance.

Pour le moment, la Croix-Rouge se consacre à offrir une aide d’urgence aux sinistrés en vertu de l’entente conclue avec le gouvernement de la Saskatchewan, et ne sollicite pas activement de dons pour cette intervention. Cependant, si les incendies continuent de se propager et commencent à causer des dommages importants et à détruire les collectivités, il est possible que des fonds soient requis en vue de fournir une assistance à long terme aux sinistrés et d’assurer leur rétablissement. Le cas échéant, un appel de fonds sera lancé.

Par ailleurs, les dons au « Fonds de secours en cas de sinistres au Canada » sont toujours acceptés. Les fonds versés serviront à soutenir les efforts continus déployés par la Croix-Rouge canadienne, y compris le perfectionnement et la formation des bénévoles, en vue de répondre aux catastrophes et aux urgences éventuelles.

Photo: ​Stefan Dyck/Croix-Rouge canadienne