La Croix-Rouge se porte au secours des réfugiés en Europe

Topics: Moyen-Orient et Afrique du Nord, La crise des réfugiés
03 septembre 2015

La famille Samir a quitté la Syrie et a parcouru un long et pénible chemin avant de rejoindre la frontière de l'ex-République yougoslave de Macédoine. Au cours des dernières semaines et des derniers mois, le nombre de personnes cherchant à trouver refuge en Europe a connu une hausse vertigineuse. Ces personnes ont quitté des pays comme la Syrie et l’Iraq afin de fuir la violence et les troubles qui y règnent. Depuis le début de la crise en Syrie, qui en est déjà à sa cinquième année, des millions de personnes ont été contraintes de se déplacer à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Bon nombre de réfugiés et de migrants ont besoin d’aide, c’est pourquoi la Croix-Rouge intervient dans divers pays, comme la Grèce, la Serbie, l’Italie et l'ex-République yougoslave de Macédoine. Les bénévoles de la Croix-Rouge s’emploient à distribuer des articles de première nécessité ‒ notamment de la nourriture et de l’eau – aux réfugiés et aux migrants, en plus de prodiguer des premiers soins.
 
Au terme d’un long parcours de 20 jours qui a débuté à Daraa, une ville dans le sud de la Syrie, et traversé Turquie et la Grèce, la famille Samir vient enfin de franchir la frontière entre la Grèce et l'ex-République yougoslave de Macédoine.

Les membres de la famille sont épuisés et couverts de poussière. Néanmoins, lorsqu’on leur demande comment ils vont, un large sourire illumine le visage du père de la famille, Abukushlif Samir (24 ans), et de sa mère, Fendiye Seyid (47 ans). « Ça va un peu mieux depuis que nous sommes arrivés ici, explique Samir. C’est la première fois qu’on voit la Croix-Rouge et qu’on peut consulter un médecin de la Croix-Rouge. Mon dernier a un rhume et un mal de gorge. Le médecin a aussi donné à ma fille des médicaments contre la fièvre et la diarrhée. »

La famille pourra compter sur l’aide des bénévoles de la Croix-Rouge de l'ex-République yougoslave de Macédoine pendant son bref passage dans ce pays, tandis qu’elle attend le train qui l’amènera à la frontière serbe. Les bénévoles lui fournissent de la nourriture, de l’eau ainsi que des trousses d’hygiène comportant des brosses à dents, du shampoing, du papier hygiénique, du savon, des serviettes hygiéniques, des rasoirs, du détergent et des serviettes. 

En raison de son état de santé fragilisé par un accouchement difficile, l’épouse de Samir a dû rester en Syrie. Samir espère toutefois qu’ils pourront être réunis lorsqu’il arrivera à destination, en Suède.

Entretemps, les opérations de sauvetage se poursuivent en Italie pour venir en aide aux milliers de personnes qui affluent vers l’Europe en bateau. Chaque semaine, de nouveaux rescapés sont conduits en lieu sûr dans l’un des principaux ports qui longent la côte sud de l’Italie. Le personnel de la Croix-Rouge italienne travaille sans relâche dans ces ports afin de répondre aux besoins humanitaires des réfugiés, besoins qui n’ont cessé de croître au cours de l’été. 

Le gouvernement du Canada versera la contrepartie de chaque dollar donné admissible dans l’intervention de la Croix-Rouge en réaction à cette crise des migrants et des réfugiés.
 
Photo : Croix-Rouge de l'ex-République yougoslave de Macédoine