Sauriez-vous reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque?

Topics: Au Canada, Secourisme et RCR
19 septembre 2012

Sauriez-vous reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque?

 

Saviez-vous que 70 % des arrêts cardiaques surviennent à la maison? La RCR administrée efficacement et conjointement avec un défibrillateur externe automatisé (DEA) par un témoin, immédiatement après un arrêt cardiaque, peut doubler les chances de survie de la personne.

Lors d’une urgence, chaque seconde compte. Une personne souffrant d’une crise cardiaque, d’un accident vasculaire cérébral ou de toute autre urgence médicale a grandement besoin d’assistance : dans une telle situation, les bienfaits des cours de secourisme et de RCR offerts par la Croix-Rouge canadienne peuvent être gigantesques, particulièrement pendant les minutes décisives qui précèdent l’arrivée des services médicaux d’urgence.

Chaque année, la Croix-Rouge enseigne à des milliers de Canadiens des techniques pouvant doubler les chances de survie des victimes d’urgence médicale. Dans la majorité des villes canadiennes, le délai d’intervention moyen des services ambulanciers est de 8 à 12 minutes. En cas d’arrêt cardiaque provoquant un arrêt respiratoire, chaque minute qui passe augmente le risque de décès, de dommages permanents au cerveau ou de blessures débilitantes.

Sauriez-vous quoi faire si vous étiez appelé à agir en cas d’urgence? Si vous pensez être témoin d’un arrêt cardiaque, votre premier réflexe doit être de composer le 911 afin d’avertir les secours médicaux.

Cependant, il est important de savoir qu’avant d’être victime d’un arrêt cardiaque, bon nombre d’hommes, de femmes, de personnes âgées et de personnes souffrant déjà de problèmes médicaux comme le diabète présentent des signes dits subtils : notamment un inconfort léger et diffus à la poitrine qui se dissipe et revient, qui n’est pas ressenti comme une douleur et qui s’amplifie graduellement. Les symptômes semblables à ceux de la grippe, la fatigue et l’inconfort gastrique peuvent également être des signes avant-coureurs d’un arrêt cardiaque. Plus une personne détecte aisément ces signes, plus grandes sont les chances qu’elle intervienne rapidement en cas d’urgence.

Une formation sur l’utilisation d’un défibrillateur externe automatisé (DEA) peut être cruciale. Cette dernière s’offre au grand public et lui permet d’apprendre à utiliser un DEA ainsi qu’à déterminer si une personne est bel et bien victime d’un arrêt cardiaque. Le DEA est un appareil qui analyse le rythme électrique du cœur et qui, au besoin, indique à l’utilisateur d’administrer un choc, ce qu’on appelle la défibrillation. Les décharges électriques aident le cœur à reprendre un rythme efficace. Selon certaines études, si la défibrillation est administrée sur le champ, les chances de survie de la personne augmentent considérablement.

Les cours de secourisme et de RCR offerts à la Croix-Rouge peuvent vous apprendre à reconnaître les symptômes d’un arrêt cardiaque et vous enseigner les techniques permettant d’intervenir rapidement. Depuis plus de 50 ans, la Croix-Rouge canadienne est un chef de file en matière de formation en secourisme et en RCR au Canada : ses programmes sont régulièrement actualisés en fonction des dernières avancées dans ce domaine.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web ou communiquer avec votre bureau local de la Croix-Rouge.