La Croix-Rouge prête main-forte aux résidents d’Amherst privés de domicile à la suite d’un grave incendie

Topics: Nouvelle-Écosse, Situations d'urgence et catastrophes au Canada
11 septembre 2012

La Croix-Rouge prête main-forte aux résidents d’Amherst privés de domicile à la suite d’un grave incendie


Le 26 août, un violent incendie est survenu dans un immeuble d’appartements à Amherst, en Nouvelle-Écosse, et a contraint près de 40 personnes à quitter leur foyer. La collectivité était sous le choc.

En raison de fortes rafales, l’incendie qui s’était manifesté vers 22 h dans un immeuble à 4 étages a brûlé pendant plusieurs heures et s’est propagé dans un édifice avoisinant. Le poste de police d’Amherst et certains lieux populaires comme la salle de billard Dooly’s ont été léchés par les flammes.

« Au début, certains résidents de l’immeuble nourrissaient encore l’espoir de pouvoir rejoindre leur appartement, mais ce n’est plus envisageable », a dit Dan Bedell, porte-parole de la Croix-Rouge canadienne, aux journalistes de Radio-Canada.

Depuis l’incendie, la Croix-Rouge canadienne demeure à la disposition des personnes qui ont perdu leur domicile. Un hébergement temporaire à l’intention des sinistrés a été mis sur pied dans le centre du Lion’s Club d’Amherst.

La Croix-Rouge canadienne est toujours prête à intervenir en cas de situations d’urgence ou de catastrophes au Canada et à porter secours aux victimes.

Chaque année, la Société intervient à la suite de 2 000 urgences au Canada atlantique et vient en aide aux personnes privées de foyer à la suite d’une tornade, d’une inondation, d’un incendie ou de tout autre grave accident. Elle les aide à rebâtir leur vie et à reprendre contact avec les proches dont elles ont perdu la trace lors du sinistre.

En plus d’établir des lieux sécuritaires où les sinistrés peuvent bénéficier d’un accès temporaire à des vivres, un abri, des vêtements et des services d’aide, la Croix-Rouge peut également, à la demande des responsables municipaux, mettre sur pied un centre d’accueil et d’information dans une collectivité sinistrée. Ce dernier prend en charge la prestation de services lorsque la municipalité n’est pas en mesure de le faire.

Ces centres peuvent aider les personnes vulnérables à obtenir des renseignements cruciaux sur les démarches à entreprendre et sur les ressources offertes par la Croix-Rouge, ou encore les guider vers d’autres sources d’aide. Bref, ils fournissent toute une gamme de services qui appuient les sinistrés dans leur rétablissement.

Les urgences surviennent parfois au moment où l’on s’y attend le moins. Elles peuvent semer la panique dans une collectivité, ce qui entraîne parfois d’affreuses conséquences : par exemple, la séparation des familles due au désordre général. Dans ces moments, la Croix-Rouge peut être d’un précieux secours. Elle travaille sans relâche à réunir les familles et les aide à reprendre une vie normale.

Pour les victimes d’une catastrophe naturelle, ces services peuvent faire toute la différence. Mais sans le généreux appui des donateurs canadiens, ces personnes vulnérables risquent de se retrouver sans recours.

Afin de redonner espoir à ceux qui ont été touchés par une catastrophe majeure, comme celle qui s’est produite à Amherst, et de soutenir les opérations de secours de la Croix-Rouge, vous pouvez effectuer un don en ligne ou en personne en vous présentant à votre bureau local de la Croix-Rouge.