Kathleen Mahoney

Kathleen MahoneyKathleen Mahoney habite à Calgary. Elle est professeure de droit à l’Université de Calgary depuis 35 ans et se spécialise dans les domaines des délits civils, des droits de la personne, du droit humanitaire, des droits des femmes et du développement du secteur judiciaire. Elle a rédigé de nombreux articles et organisé des projets collaboratifs d’envergure internationale. Elle a comparu à titre d’avocate pour des affaires qui ont fait jurisprudence à la Cour suprême du Canada et a été l’avocate de la Bosnie-Herzégovine dans son action concernant le génocide, à la Cour internationale de Justice. Elle a dirigé un projet quinquennal de développement du secteur judiciaire au Vietnam et participé à une mission visant à réformer le système de justice en République démocratique du Congo.

Mme Mahoney s’est jointe au Conseil d’administration en 2012.

Elle a été présidente du Conseil des directeurs du Centre international des droits de la personne et du développement démocratique pendant six ans. Elle est par ailleurs l’une des fondatrices du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes ainsi que conseillère experte auprès de l’Interaction Council, une organisation d’anciens chefs d’État. Mme Mahoney s’est valu de nombreux honneurs et distinctions. Elle est membre de la Société royale du Canada, lauréate de la Fondation Trudeau, titulaire d'une bourse d'études Fulbright et récipiendaire de la médaille du Gouverneur général.

Elle a occupé le poste de négociatrice en chef de la Convention de règlement relative au pensionnat indien historique à l’Assemblée des Premières Nations et a été une importante architecte de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Elle a dirigé les négociations menant aux excuses historiques du Parlement du Canada et du pape Benoît XVI au Vatican, en raison des injustices commises à l’endroit des peuples autochtones.